Site Web du Dr Marc GIRARD

Marc Girard

mercredi 31 décembre 2008 par Marc Girard

English

After a first training leading to a MSc in mathematics (partial differential equations), but already highly concerned by the medicalisation of society, Marc Girard became a MD in parallel of his research on mathematical modelling. He works on drugs mainly as a consultant for pharmaceutical firms, and also practices as a psychotherapist of Freudian obedience. Besides a number of scientific papers, he published also in literary criticism, esp. about Flaubert, Balzac, Zola as well as the Grimm’s tales.

His experience as a drug specialist goes from the early phases of development (I, II and III) to late post-marketing, with a long standing interest in safety (monitoring of clinical trials, pharmacovigilance, pharmacoepidemiology) : as early as in 1984, he was the first French author to publish a criticism on the methods used to assess the causality of drugs adverse reactions. He also has a long practice of co-operation with regulatory departments as well as marketing teams, including the redaction of a number of experts reports and medical writing (papers, brochures, proceedings).

Before of being struck off the list of medical expert witnesses (mainly for having written scientific papers calling for a reappraisal of the benefit/risk ratio hepatitis B vaccination), he was commissioned by French Judges in a number of judicial litigations involving drugs (growth hormone, appetite suppressants, cerivastatine, vaccines…) ; in France, his papers published in judicial journals (about drug causality or defective products) have been appreciated by a number of lawyers.

Français

Mathématicien de formation mais déjà très préoccupé par la médicalisation de la société, le Dr Girard est devenu médecin tout en menant des recherches sur la modélisation mathématique en biologie. Après un passage aussi bref que mouvementé comme salarié d’une grande firme pharmaceutique, il a développé, en France, la première activité libérale de conseil en pharmacovigilance (étude des effets secondaires des médicaments) et en pharmaco-épidémiologie (application des méthodes épidémiologiques à l’évaluation des effets médicamenteux, qu’ils soient bénéfiques ou indésirables), tout en pratiquant comme psychothérapeute d’inspiration freudienne. A côté de ses travaux consacrés à la médecine et au médicament, il a publié comme critique littéraire sur le roman réaliste (Flaubert [1], Zola) et le conte merveilleux (Grimm [2]).

Il a tiré de cette expérience une vue globale de la pharmacie industrielle dans ses aspects technico-scientifiques tout autant que réglementaires ou commerciaux, mais aussi une sensibilité particulière à la souffrance humaine (iatrogène, notamment : cf. Formuler l’indicible pour évaluer l’inconcevable ) ainsi qu’à la rhétorique fictionnelle du discours médical – renforcée en cette dernière espèce par une exigence de preuves acquise au contact des sciences « dures ».

Peu après la première loi sur la recherche biomédicale (« Loi Huriet », déc. 1988), il a demandé et obtenu son inscription sur la liste des experts judiciaires dans une spécialité alors inédite (Médicament et recherche biomédicale) : à ce titre, il a été missionné dans de nombreuses affaires de santé publique (hormone de croissance, diéthylstilbestrol, anorexigènes, cérivastatine, vaccin contre l’hépatite B, éthers de glycol…), avant de se voir sa réinscription refusée à la suite d’un harcèlement judiciaire (cf. L’expert dans les prétoires) qui a fait l’objet d’une certaine médiatisation [3] [4]. Malgré cette éviction, il intervient comme expert privé dans diverses procédures judiciaires et, outre son activité interdisciplinaire (recherche, consulting, expertise, psychothérapie), il poursuit son dialogue avec les juristes par voie de publication ou d’enseignement.

[1] M. Girard. La passion de Charles Bovary. Paris, Imago, 1995. Superbement ignoré par la critique universitaire qu’il avait étrillée, ce livre a été salué par Maurice Nadeau comme « le plus excitant des commentaires qu’ait suscités le chef-d’œuvre » (La Quinzaine littéraire, 1995 ; n° 673 : 13-14)

[2] M. Girard. Les contes de Grimm. Lecture psychanalytique. Paris, Imago, 2009 (3e édition)

[3] S. Coignard. La vendetta française. Paris, Albin Michel, 2003 : 277-280

[4] Un acharnement judiciaire, Que choisir, fév. 2003 ; n° 401 : 24


Documents joints

English CV

25 janvier 2016
Document : PDF
189.9 ko

CV français

25 janvier 2016
Document : PDF
405.3 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 376664

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informations sur le site et son auteur   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

7 visiteurs en ce moment