Site Web du Dr Marc GIRARD
Accueil du site > Documents en français

Documents en français

Articles de cette rubrique


Prozac a 20 ans... (Médicalisation)

mardi 1er septembre 2009 par Marc Girard

Qui croit que les vaccins à eux seuls résument les problèmes de médicalisation ?



La dimension politique de l’affaire (Grippe porcine)

samedi 22 août 2009 par Marc Girard

Sur cette affaire comme sur bien d’autres, les citoyens sont las de voir des "experts" (réels ou supposés) s’affronter sur des positions opposées. Plutôt que d’ajouter mon opinion à d’autres, antagonistes, il me paraît plus judicieux de proposer une grille d’analyse permettant aux gens de hiérarchiser de façon critique les diverses opinions qui leurs sont sinon présentées comme parole d’Evangile.

Cette émission télé a ainsi permis de replonger le débat sur la grippe porcine dans un contexte plus politique, et d’évoquer la propension du libéralisme à promouvoir incompétence et corruption.

Cette émission permet également de s’interroger sur la crédibilité des politiques dans leur devoir de protéger les citoyens contre les forces de l’argent : on y entendra notamment un député socialiste faire un parallèle ridicule entre la situation présente et celle de 1918, avant d’affirmer sans vergogne n’avoir rien affirmé de semblable. On entendra le même - qui se présente pourtant comme médecin - faire une grossière confusion entre "contagiosité" et "virulence", particulièrement pernicieuse en l’espèce...



Les mutuelles (Valeurs Mutualistes (MGEN))

Quand la surface financière tient lieu de compétence...
dimanche 19 juillet 2009 par Marc Girard
Il est intéressant de noter que, plusieurs fois interrogée sur les liens d’intérêts de ses informateurs, la MGEN n’ait même jamais daigné se fendre d’une élémentaire réponse. La nouvelle direction, qui dès le numéro de sept/oct 2009, croit bon de démarrer sur "l’omniprésence de la grippe A/H1N1" avant (...)


L’"irremplaçable" Revue Prescrire (Revue Prescrire)

L’imposture derrière la bonne conscience
lundi 6 juillet 2009 par Marc Girard
Depuis bientôt 30 ans, La Revue Prescrire aime à se présenter comme le redresseur de torts du monde pharmaceutique (et se voit confortée dans cette image par tous les naïfs qui s’imaginent qu’il suffit d’adopter une posture de critique facile contre l’industrie pour dissimuler derrière "l’influence" (...)


Les médias confrontés aux liens des interviewés : une loi singulièrement ignorée (Médias)

Santé publique ou intérêts privés ?
vendredi 3 juillet 2009 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Depuis 2007 et malgré d’immenses résistances, les décrets d’application de l’article L.4113-13 du Code de la santé publique ont été publiés. Celui-ci fait obligation à tout professionnel de santé s’exprimant publiquement (notamment à la radio, la télé ou dans la presse écrite) de faire état de ses éventuels conflits d’intérêt. Il est patent que cette obligation légale est constamment bafouée - et au plus haut niveau. Affectant de l’ignorer, les journalistes se gardent bien d’interroger leurs interlocuteurs sur cette question pourtant cruciale ; quant aux Ordres professionnels pourtant nommément désignés pour assurer les sanctions des contrevenants, on croit savoir qu’ils ont plus urgent. Adressé au Moniteur des Pharmacies, le courrier ci-joint n’est qu’un exemple parmi une infinité d’autres. L’inspiration cette protestation est convergente avec celle qui a récemment conduit l’UFC-Que Choisir à porter plainte contre plusieurs médecins (Que Choisir, mai 2009, p. 39). En l’espèce, la notoriété tant de la revue (la plus lue dans les officines françaises) que du contrevenant (président du Comité Technique des vaccinations) dit assez la gravité du problème posé.



Affaires de santé publique : quel(s) scandale(s) ? (Médicalisation)

Lecture épistémologique, lecture politique
dimanche 31 mai 2009 par Marc Girard

Première expression publique sur ce formidable recul de la civilisation : la Science à la merci des financiers !



Vaccin contre l’hépatite B : qui croire ? (Hépatite B)

Dernière synthèse sur les données épidémiologiques que les "experts" s’appliquent à dissimuler
samedi 25 avril 2009 par Marc Girard

Qui croire quand les "experts" s’opposent ? Comment s’y prendre lorsqu’on les entend tenir des discours incompatibles ?

En l’espèce, une majorité (celle qui, comme par hasard, a validé les campagnes en faveur du vaccin contre l’hépatite B) soutient que "la polémique [sur la toxicité du vaccin] serait close". Mais qu’en est-il vraiment - attendu qu’il suffit de reprendre les précédentes allégations des mêmes experts pour constater qu’à leurs yeux, il n’y avait jamais eu "polémique" de toute façon ?

La rhétorique de l’expertise suspecte n’est-elle pas justement que, de tout temps et en tout lieu, "les experts sont unanimes à penser (...)" ? Procédé parmi d’autres pour exclure les dissidents du champ de l’expertise...

Il faudra bien s’y faire, pourtant : l’expertise technico-scientifique n’est pas un exercice démocratique. L’histoire des sciences nous a appris que le progrès des connaissances est souvent le fait d’une minorité, voire d’un électron libre - parfois méconnu durant longtemps : en d’autres termes, cela n’est pas parce qu’une majorité d’experts (réels ou supposés) s’accordent qu’ils sont dans le vrai. En matière d’expertise, l’empressement à ignorer les dissidents (ou à inventer un consensus qui n’existe pas) pourrait même être le critère le plus voyant d’une crédibilité problématique.



Vaccination contre l’hépatite B : revenir au droit ? (Justice)

mercredi 31 décembre 2008 par Marc Girard

A chacun son métier... En situation de controverse technico-scientifique (quelles qu’en soient les causes), il n’est demandé aux juges ni de suivre aveuglément leurs "experts", ni de se substituer à eux : on attend des magistrats qu’ils fassent du droit - tout simplement...



Colloques

L’expert dans les prétoires (Justice)

jeudi 22 mai 2008 par Marc Girard

Colloque Les nouveaux enjeux de l’expertise scientifique (Centre d’Alembert, Paris, 14-15 mai 2008).



Vacciner les bébés : l’étude KIDMUS (2008) clôt-elle le débat ? (Hépatite B)

mercredi 27 février 2008 par Marc Girard

Sur la base de trois études épidémiologiques publiées... près de 15 ans après le lancement de la campagne vaccinale dans les écoles (en sept. 1994), il faudrait croire que démonstration est désormais faite de la parfaite innocuité du vaccin contre l’hépatite B chez les enfants. On s’en réjouit : car on n’ose imaginer le scandale s’il était apparu - avec 15 ans de retard - que cette campagne vaccinale, dont l’irresponsabilité a été formellement reconnue par les autorités françaises en 1998, était en plus un désastre...



Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 602163

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documents en français   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

52 visiteurs en ce moment